Le matériau / Le développement durable


Dans une démarche globale et continue de qualité environnementale qui a toujours orienté, et porte plus que jamais, son approche des projets en intégrant dans les coûts globaux, performances énergétiques de l'enveloppe bâtie, confort des occupants, choix intégré et produits et systèmes constructifs. A cette fin, l'acquisition de connaissances techniques et théoriques poussées permet d'optimiser les projets dans toutes ses composantes y compris chantiers à faible nuisances, de sorte que la qualité environnementale ne soit pas source de surcoûts mais au contraire d'économies en terme de coût global.

Le choix d'intégrer en amont un bureau d'études bois est lié à la démarche de qualité environnementale. En effet, outre le fait que le matériau bois est hautement écologique (bilan carbonne très favorable), son utilisation en structure, voire en revêtements divers, permet en outre :

- D'optimiser les délais de chantiers de part sa rapidité de mise en oeuvre;
- De favoriser un chantier propre et sûr;
- De garantir une bonne qualité de part la technicité de corps d'états habitués à la précision;
- D'améliorer les performances thermiques du bâtiment en évitant les ponts thermiques (Emploi d'isolant naturel sous avis techniques).

Par ailleurs, le bois ne présente aucun inconvénient au regard du respect des normes en vigeur (solidité, sécurité incendie, acoustique..) : les solutions de mises en oeuvre sont connues et éprouvées.
Pour le lamellé collé et le bois massif reconstitué les industriels Français apposent parfois la mention « FC » dés lors que les approvisionnements en mélange sont certifiés CSA, FSC, ou PEFC.
Dans beaucoup de pays européen, il existe un organisme national PEFC comme PEFC France.